Ski 2016 / Le snow’ en 7 jours / J1

Préambule

Cette année on décide de repartir de zéro tous les deux concernant les sports de glisse. Céline m’accusant d’avoir pris de l’avance durant mes jeunes années à ski 😇, elle se sent larguée…

Qu’a cela ne tienne on va commencer au même niveau (0 voir négatif) le snowboard ensemble. Ainsi plus aucune excuse ne tiendra 😈

Ce petit retex vous décrira notre ressenti sur les 7 jours (nous sommes un couple de sportifs occasionnels trentenaires) et vous motivera peut-être (ou pas 😋) à franchir le pas!

 

La station

Orcières Merlette
Orcières Merlette

Travelski, Booking, Hotel.com… on inscrit nos critères: station moyenne (pas la peine d’avoir 300 pistes pour apprendre), enneigement suffisant (pas évident cette année 😲), logement correcte, emplacement, prix, prix et… prix 🙂

Après une semaine de recherche sur internet (comment faisait-on avant? 😙) on s’accorde pour Orcières Merlette.

Un T3 (vive le hors-saison 😈) sur les pistes avec piscine, parking et tout ce qu’il faut.

Incluant les forfaits pour la semaine, les cours et la location du matériel, la réservation nous revient à 890€ pour deux. Somme à laquelle il faudra ajouter le coût du trajet (non négligeable) et l’alimentation pour la semaine.

 

1ère matinée

Après avoir été chercher notre matériel on opte pour une virée vers la piste de conduite sur glace. On attaquera le snowboard l’après-midi avec le moniteur, ce n’est pas la peine de prendre des mauvaises habitudes d’entrée…

Plus bas dans la vallée j’entends le bruit des moteurs, je m’exclame: « Waouu ils mettent du gaz, tu entends les karts? ». Arrivés au circuit on découvre les karts électriques, zéro bruit, on peut entendre les oiseaux… 💩 bref…

Quelques centaines de mètres plus loin des voitures [de sport] tournent sur une piste dédiée.

Extrait de conversion avec le gérant des kartings:

Nous: "Bonjour, pour les kartings on peut essayer?"
Le gérant: "Il y a 45 minutes d'attente..." avec un bel accent du sud.
Nous: "Ok... on va voir les voitures à côté et on revient dans 30 minutes?".
Le gérant: "Pas de soucis, je vous reconnaîtrai".

On part à pied en direction de l’autre circuit. (pour l’anecdote on décidera de couper plutôt que de suivre le chemin moins direct, on se retrouvera à patauger en baskets dans 50cm de neige… 😌)

Le spectacle en vaut la peine!

Les pilotes envoient du lourd 👍 Les virages en glisse semblent cependant être plutôt complexes à maîtriser.

Retour au karting! (en suivant le chemin…)

Nous: "Nous revoilà, vous pensez que l'on va pouvoir rouler?"
Le gérant: "Bonjour, il y a 45 minutes d'attente"
Nous: 😒

Il est midi, on n’a plus le temps, retour à l’appart’, repas et on attaque les choses sérieuses.

 

1er cours de snowboard

Nous sommes 3 pour le cours collectif (Jérôme, Céline et moi). Nous aurons 2 heures d’enseignement tous les après-midis pendant 6 jours.

Nous avons déterminé notre pied d’appel au moment de la location du matériel. Pied gauche en avant vous êtes regular (normal), pied droit vous êtes goofy (bizarre 😈).

Après une explication sur les fixations des snowboards, on attaque par une prise de contact avec de mini-remontées (sur 4m) et mini-descentes en one foot (1 pied attaché). Les remontées à pied en one foot nous épuisent. On transpire à grosses gouttes. S’en suit des petits exercices sur place: sauts de déplacements, demi-tours sautés à l’arrêt, tours complets.

On est en nage 😓 mais déjà heureux de ce que l’on arrive à faire.

Notre moniteur, Gilles, nous dispense quelques petites explications sur la manière d’aborder les téléskis en snowboard. C’est parti pour les Lutins, une remontée et une piste pour les débutants. On se vautre tous les 3 à l’arrivée du téléski 😝.

Les premières descentes se font en backside (dos à la piste) assurées par le mono. On ne parle même pas des virages ce sera pour demain. Après de multiples gamelles on commence à trouver notre équilibre et à se faire plaisir 🏄.

Ainsi se termine le premier cours, les 2 heures sont passées très vite 😊.

On se félicite d’avoir mis nos pantalons de moto avec toutes les protections qu’ils intègrent. Les chutes ne sont pas violentes mais répétées.

En fin de première journée ceci est déjà un exploit 😄

Après avoir testé rapidement la piscine de l’hôtel, on mange dans un restaurant bien moyen (l’ourson, vive le surgelé…) et on file se coucher. Je ne sais pas si c’est le snowboard mais on dormira 12 heures cette nuit 😴

Vivement demain! 😈

SKi 2012 – 5 jours à La Clusaz

Un domaine intéressant!

 

Direction la Haute-Savoie, le domaine skiable de La Clusaz offre rien de moins que 4 massifs :

 

La Clusaz - domaine

  • Massif de Balme 2600m
  • Massif de l’Aiguille 2400m
  • Massif de l’Etale 2400m
  • Massif de Beauregard 1690m

Auxquels on peut ajouter le domaine de Manigod (1650m).

On accède à 84 pistes et 54 remontées.

Vous y trouverez également 2 snowparks et 2 boarder-cross.

 

Soit un domaine skiable conséquent, certes plus restreint que Les 3 Vallées, mais déjà suffisamment grand pour vous occuper un moment :wink:

 

 

Place aux photos du séjour!

 

 

Vidéos issues du TZ7

 

Get the Flash Player to see the wordTube Media Player.

 

Enfin si vous vous rendez sur place ne manquez pas le centre du charmant petit village typique qu’est la Clusaz. Vous y trouverez quelques commerces, une patinoire, une pizzeria et… des magasins de location de skis!

 

Infos pratiques

Le site Internet (webcams, ouverture des pistes, …)

La Clusaz.com

Le site du camping

http://www.plandufernuy.com/

Plan des pistes haute résolution

 

La Clusaz, Plan des pistes

 

Situation géographique

 


 Fred

Semaine de Ski aux 3 Vallées

Après une semaine de ski aux 3 Vallées, aux Menuires exactement, nous revoilà à plat! :twisted:

 

Nos journées se présentaient ainsi:

 

  • Levé 7h30
  • Je vais chercher le pain pour les sandwichs du midi et les croissants, pendant ce temps la Miss prépare le pti déj.
  • On mange
  • 9h à l’ouverture des remontées mécaniques nous sommes prêts!
  • Ski jusqu’à 12h-13h.
  • Casse croute rapide.
  • Ski jusqu’à 17h.
  • Le soir promenade aux alentours de l’hôtel.
  • Dîner, au lit de bonheur 8)

 

Le tout répété sur 6 jours

 

 

  • A noter entre autres pour nous, mieux vaut tard que jamais, la découverte des Snowparks et autres Snowcross: que du bonheur :-D Par la suite nous achèterons des casques. Les sauts et différentes rampes étant facteurs de chutes (pour ma part une bonne gamelle sur une rampe où je fauche quelques snowboarders :wink.

 

  • Le dernier jour, grand soleil, mais…. -21°c j’ai beau pousser ma chère et tendre nous n’irons pas jusqu’à la fin de la journée. A moins de vouloir terminer en glaçons…

 

  • 98Km/h avec des mini-skis… ce n’est pas moi mais Mathilde (j’ai du faire beaucoup plus… mon téléphone n’a rien enregistré) un essai pour dépasser ces 98 sur une piste noire se terminera par une descente sur le c— :lol:

 

 

Et je passe sur la pizza d’après midi (la loose… nous n’avions pas de montre et pensions qu’il était l’heure de manger…!), les sandwichs humides (aucune fuite, ils congelaient en altitude et se réchauffaient dans la vallée), les diverses chutes, une Focus récente qui se met en alerte sur l’autoroute, une mise en fourrière évitée de peu :oops:,  etc

 

 

Fred

Une semaine d’entrainement intensif…

… aura été nécessaire pour me préparer à suivre ton rythme sur les pistes.

 

Femme, tu ne me distanceras plus ;-)

 

J’étais à la Clusaz cette semaine avec mon père, malgré une neige peu présente nous avons pu nous faire plaisir.

Et maintenant place à une autre semaine avec ma ptite femme. Le plus compliqué sera de trouver une station suffisamment enneigée..!

 

Fred