Ski 2016 / Le snow’ en 7 jours / J1

Préambule

Cette année on décide de repartir de zéro tous les deux concernant les sports de glisse. Céline m’accusant d’avoir pris de l’avance durant mes jeunes années à ski 😇, elle se sent larguée…

Qu’a cela ne tienne on va commencer au même niveau (0 voir négatif) le snowboard ensemble. Ainsi plus aucune excuse ne tiendra 😈

Ce petit retex vous décrira notre ressenti sur les 7 jours (nous sommes un couple de sportifs occasionnels trentenaires) et vous motivera peut-être (ou pas 😋) à franchir le pas!

 

La station

Orcières Merlette
Orcières Merlette

Travelski, Booking, Hotel.com… on inscrit nos critères: station moyenne (pas la peine d’avoir 300 pistes pour apprendre), enneigement suffisant (pas évident cette année 😲), logement correcte, emplacement, prix, prix et… prix 🙂

Après une semaine de recherche sur internet (comment faisait-on avant? 😙) on s’accorde pour Orcières Merlette.

Un T3 (vive le hors-saison 😈) sur les pistes avec piscine, parking et tout ce qu’il faut.

Incluant les forfaits pour la semaine, les cours et la location du matériel, la réservation nous revient à 890€ pour deux. Somme à laquelle il faudra ajouter le coût du trajet (non négligeable) et l’alimentation pour la semaine.

 

1ère matinée

Après avoir été chercher notre matériel on opte pour une virée vers la piste de conduite sur glace. On attaquera le snowboard l’après-midi avec le moniteur, ce n’est pas la peine de prendre des mauvaises habitudes d’entrée…

Plus bas dans la vallée j’entends le bruit des moteurs, je m’exclame: « Waouu ils mettent du gaz, tu entends les karts? ». Arrivés au circuit on découvre les karts électriques, zéro bruit, on peut entendre les oiseaux… 💩 bref…

Quelques centaines de mètres plus loin des voitures [de sport] tournent sur une piste dédiée.

Extrait de conversion avec le gérant des kartings:

Nous: "Bonjour, pour les kartings on peut essayer?"
Le gérant: "Il y a 45 minutes d'attente..." avec un bel accent du sud.
Nous: "Ok... on va voir les voitures à côté et on revient dans 30 minutes?".
Le gérant: "Pas de soucis, je vous reconnaîtrai".

On part à pied en direction de l’autre circuit. (pour l’anecdote on décidera de couper plutôt que de suivre le chemin moins direct, on se retrouvera à patauger en baskets dans 50cm de neige… 😌)

Le spectacle en vaut la peine!

Les pilotes envoient du lourd 👍 Les virages en glisse semblent cependant être plutôt complexes à maîtriser.

Retour au karting! (en suivant le chemin…)

Nous: "Nous revoilà, vous pensez que l'on va pouvoir rouler?"
Le gérant: "Bonjour, il y a 45 minutes d'attente"
Nous: 😒

Il est midi, on n’a plus le temps, retour à l’appart’, repas et on attaque les choses sérieuses.

 

1er cours de snowboard

Nous sommes 3 pour le cours collectif (Jérôme, Céline et moi). Nous aurons 2 heures d’enseignement tous les après-midis pendant 6 jours.

Nous avons déterminé notre pied d’appel au moment de la location du matériel. Pied gauche en avant vous êtes regular (normal), pied droit vous êtes goofy (bizarre 😈).

Après une explication sur les fixations des snowboards, on attaque par une prise de contact avec de mini-remontées (sur 4m) et mini-descentes en one foot (1 pied attaché). Les remontées à pied en one foot nous épuisent. On transpire à grosses gouttes. S’en suit des petits exercices sur place: sauts de déplacements, demi-tours sautés à l’arrêt, tours complets.

On est en nage 😓 mais déjà heureux de ce que l’on arrive à faire.

Notre moniteur, Gilles, nous dispense quelques petites explications sur la manière d’aborder les téléskis en snowboard. C’est parti pour les Lutins, une remontée et une piste pour les débutants. On se vautre tous les 3 à l’arrivée du téléski 😝.

Les premières descentes se font en backside (dos à la piste) assurées par le mono. On ne parle même pas des virages ce sera pour demain. Après de multiples gamelles on commence à trouver notre équilibre et à se faire plaisir 🏄.

Ainsi se termine le premier cours, les 2 heures sont passées très vite 😊.

On se félicite d’avoir mis nos pantalons de moto avec toutes les protections qu’ils intègrent. Les chutes ne sont pas violentes mais répétées.

En fin de première journée ceci est déjà un exploit 😄

Après avoir testé rapidement la piscine de l’hôtel, on mange dans un restaurant bien moyen (l’ourson, vive le surgelé…) et on file se coucher. Je ne sais pas si c’est le snowboard mais on dormira 12 heures cette nuit 😴

Vivement demain! 😈

Achat (et vente) d’une Yamaha R6 pour la piste

Yamaha R6

L’art de dénicher la bonne affaire

La piste, le circuit, ça fait quelques années que ça me botte. Quelques roulages avec le Bandit et le SV au circuit de Bresse ne m’ont pas fait changer d’avis 😎

Arrivé dans le 9-2, je vends le Bandit pour le VFR me disant que je pourrai tout faire avec la Honda. Quelques essais à Carole plus tard le plaisir est là 😊

Mais rouler à toc sur piste avec une moto quasiment neuve à 15000€ n’est pas très… recommandé? 😋

Je recherche une moto performante, pas chère, en bon état, fun, esthétique (et le c*l de la crémière 😃 )… et surtout qui ne craindrait pas une chute sur piste. Le good corner m’amène à Trappes acheter une moto en « parfait état, pani problème » dixit l’ex-propriétaire.

Le monstre

Une Yamaha R6 de 2001 (à carburateurs) totalisant 46000 kms au compteur, achetée 2000€.

L’achat

Le vendeur est sympa, la moto parait saine, les consommables sont corrects, je remarque tout juste la fêlure du garde boue arrière.

Quel blaireau…!

Regarde mieux! Quand on n’y connait rien, on n’achète pas une moto de 15ans 😵

Le retour à la maison

La moto tousse, pétarade, cale. Je vide la batterie à la redémarrer. Ma chérie viendra me pousser pour repartir… 😋

« Elle n’a pas tourné depuis longtemps, après une bonne révision tout ira mieux » Moi, optimiste. C’était avant.

Détail: Je ne savais pas que je roulais avec 1Kilo de pression dans chaque pneu… 😨

4 mois de bonheur

Chantier réparations R6
Chantier réparations R6

Je commence par le classique « vidange / filtre ». Rien de mieux, le moteur est toujours asthmatique. Dépose de la rampe de carburateurs (c’est déjà plus compliqué  😒 ), nettoyage, changement des 4 bougies (accès compliqué!), toujours des montées en régime très aléatoires.

Dépose de la rampe de carburateurs
Dépose de la rampe de carburateurs

Changement du filtre à essence… miracle le moteur fonctionne mieux 😐

Premiers tours de roue, décidément l’embrayage est capricieux. Je démonte la pièce et découvre que les ressorts sont avachis, les « portées » sont crénelées, les disques usés…

Qu’est-ce qu’ils ont bien pu faire pour massacrer à ce point l’embrayage en 40000kms???

Bref… grâce à cet excellent tutoriel du forum moto-station on s’attaque (Céline fera pratiquement tout le boulot 😋 )  à la réfection de l’embrayage. Coût: 0€, huile de coude: des litres! La méthode décrite est efficace, l’embrayage fonctionne parfaitement.

Nouveaux essais, nouveau problème: la boîte de vitesse ne verrouille pas en seconde sur les fortes sollicitations.

Bon là il commence à me courir le R6… 😠

C’en est trop, après 4 mois à réparer cette bouse moto, je laisse le soin aux bidouilleurs de l’extrême de s’amuser avec ce véhicule qui se révèle être un outils fantastique d’apprentissage de la mécanique moto.

Bilan

  • Tours de circuit: 0
  • Kilomètres parcourus: une dizaine
  • Temps perdu: 😨

La moto sera revendue 1500€ sur le boncoin. Je mentionne expressément dans l’annonce qu’il s’agit d’un véhicule pour bricoleur avec des problèmes.

« boîte défaillante, vente en l’état, limite pour pièces »

Ils seront nombreux à venir la voir, à s’émerveiller devant ses lignes réussies.

Pas un seul bricoleur… J’entends plusieurs fois « la boîte ce n’est pas un problème » 😜

Pas un ne prendra garde aux multiples couches de peinture grossières, aux trop nombreux points de rouille, aux carters moteurs frottés des deux côtés, ces petits détails qui disent « n’achetez pas cette m…… »

Bref tous ces petites choses que je n’avais pas vu non plus 😋

 

Le Vexin normand et français

Après 3 jours de pluie, le ciel se découvre enfin!

C’est pas que mais… la maison est rangée, tous les jeux PS3/Wii sont terminés (en mode facile!), j’ai fait le tour de Moto-station, Facebook, Twitter et Google 3x (au moins), j’ai épuisé le chat avec la baballe (ça c’était pas long  :twisted: ), j’ai revue les 3 premières saisons de Walking Dead bref… je commençais à trouver le temps long!  :!:

C’est parti pour un petit roadbook (Michelin #48) d’à peine 200kms et surtout… 60kms de liaisons A/R  :roll:

Je ne roule pas tout à fait en terre inconnue, Céline m’avait déjà fait découvrir une partie du Vexin lors d’un précédent roadbook.

Au programme:
  • La pause motarde à la Roche Guyon avec le panorama, vue sur le château et sur la Seine.
  • Giverny et la maison de Claude Monnet, déjà vue et trop touristique!
  • Vernon, vue depuis le pont sur la Seine, la vieille ville, les îles boisées (dont l’île Maurice! 8) ), les piles ruinées de l’ancien pont et sur le château des Tourelles.
  • Pique-nique à côté du château Gaillard aux Andelys avec une belle vue sur la Seine.
  • Passage à Lyons-la-Forêt (un autre arrêt motard typique).
  • Gisors et les ruines du château (arrêt photo).
  • Nucourt et son manoir (arrêt photo).
  • Pour finir, quelques routes à virages par Moussy, Brignancourt, Santeuil et Gouzangrez. GazZ?  :)

 

Les photos!

Le parcours

Vexin

.gpx (~200kms)

Notre avis

On a aimé
  • A Sailly: les véhicules, costumes, armes de la WW2.
  • La Roche Guyon (comme d’habitude le panorama, les bistrots, la possibilité de visiter le jardin du château, etc etc)
  • Le pique-nique au Château Gaillard au-dessus des Andelys et la vue magnifique sur la Seine
  • Et… sortir la moto qui prenait la poussière, conduire, piloter une moto ça fait du bien  8)
Ce que l’on a moins aimé
  • Les virages peu nombreux, du coup pas énormément de plaisir de roulage.
  • Giverny, trop touristique pour si peu à voir…

 

Lien vers un autre article relatant la même journée: Roadbook moto

 

Les Lacs du Jura

Pour ce deuxième weekend d’avril 2015 on suit le guide Petit Futé « la France à Moto ».

Itinéraire n°38 Les Lacs du Jura.

 

Une première partie de liaison jusqu’à Chalon sur Saône se fera sans encombre (on commence à connaître la route  8) ). Ensuite direction Nozeroy, sous la pluie, pour le début du parcours de 278 kms.

 

Les Lacs du Jura
Les Lacs du Jura – Itinéraire

 

Départ en France

A la Cluse-et-Mijoux on aperçoit le château de Joux. Vient ensuite le Mont d’Or (1461m), massif de ski et de VTT côté français. Les virages sont nombreux, le roulage pourrait être plaisant si ce n’était cette pluie fine qui nous accompagne.

Bref on roule (subit) jusque là.

 

Entrée en Suisse

La frontière se passe sans problème, la signalisation indique surtout de ne pas oublier de prendre la ‘vignette autoroute’ en fonction de votre itinéraire :evil: .

On arrive dans la ville de Vallorbe, la vie en Suisse me semble une fois encore bien plus sereine que chez nous. La pluie a cessé mais le ciel ne nous invite pas à nous arrêter trop longtemps.

On poursuit par la vallée de la Joux « Watch valley », berceau de l’horlogerie de prestige. Les différentes vues sur le lac de Joux permettent de faire de belles photos. Le ciel s’éclaircit…

 

Retour en France par Mouthe

Ville connue comme la « petite Sibérie » (jusqu’à -34°c :cry: ). La Transjurassienne arrive ici (course de ski nordique). On est pleinement dans les routes de montagne: les bandes de peur s’amincissent, le sourire va jusqu’aux oreilles  :-D

On traverse Morbier connue pour le fromage puis on atteint les cascades du hérisson (31 sauts, 7 grandes cascades, 255m d-).  Nous faisons le mauvais choix de nous arrêter à la plus haute, la moins spectaculaire. Je ne précise pas que la pluie a repris…  :oops:

Vient ensuite le belvédère des 4 lacs au Chaux-du-Dombief, belle photo. On termine le roadbook au lac de Chalain à Doucier. Une station balnéaire, déserte à cette époque, occupe la rive.

Encore un road-book raccourci à cause de la météo, espérons que pour le prochain le temps sera meilleur!

 

Photos Reflex

 

Photos Téléphone

 

On a aimé

  • Les routes du Jura
  • L’ambiance de la montagne
  • Les « moyens » cols

On a pas aimé

  • La pluie, le ciel gris, le temps merdique…

 

Télécharger le parcours

En suivant ce lien

La boucle des lacs de Champagne (Michelin #86)

 

Une fois n’est pas coutume nous utilisons le guide Michelin 100 virées à moto en France pour préparer notre parcours. L’itinéraire 86 « la boucle des lacs de Champagne » met l’accent sur le plaisir de la conduite, nous ne serons pas déçus :)

1er jour

Nous effectuons la liaison Paris-Troyes (200 kms) le matin et attaquons le road-book l’après-midi. Au programme: le lac d’Orient et sa plage, le lac du Temple avec une promenade sur sa digue, le lac Amance et le port de Dienville et le lac de Der-Chantecoq vu du port de Giffaumont-Champaubert.

2ème jour

Après une nuit au Campanile de St Dizier, nous reprenons le road-book. Nous verrons le château de Cirey sur Blaise où Voltaire séjourna durant une quinzaine d’années, le château de Bligny et la station balnéaire de Mesnil-Saint-Père. Retour dans le 92 l’après-midi.

Les photos

  • Comme prévu les visites sont peu nombreuses, le weekend fait la part belle au roulage. Les routes sont sympas, on se croirait presque à la montagne par endroit (peu avant Cirey sur Blaise). Les virages s’enchaînent avec bonheur et la sortie tournerait presque à l’arsouille par moment (ça sent le gaz? :-P ).
  • On découvre le fonctionnement des lacs réservoirs de Champagne-Ardenne qui maintiennent les débits de l’Aube, l’Yonne, la Seine et la Marne. Les aménagements sur les bords des lacs (petits ports, plages) rendent les arrêts agréables.

 

Fichier du tracé Gpx / 290kms

Il comporte une toute petite erreur que vous pourrez remarquer lorsque le tracé revient sur ses pas, ne tourner pas à droite avant le pont  :) .

[cryout-button-dark url= »http://blog.freddouille.fr/wp-content/uploads/2015/03/La_boucle_des_lacs_de_Champagne.zip »]téléchargement[/cryout-button-dark]

Des Hauts de Seine le parcours fait environ 700kms A/R.

Fred

Autour de la Baie de Somme, Michelin n°29

La préparation

L’itinéraire n°29 du guide « 100 virées à moto » en France de Michelin est programmé dans le TomTom.

C’est parti pour découvrir la Baie de Somme, l’itinéraire prévoit entre autre la découverte d’Abbeville, du Crotoy, de Saint Valéry en Somme, du Tréport et de Criel sur Mer.

Il fera 0°c au maximum… un détail :-P

La pratique

  •  En fait à ces températures on apprend vite à chasser la moindre entrée d’air, entre le pantalon et le blouson, au niveau du cou, aux chevilles, … à ce petit jeu la réussite est importante.
  •  Nous nous en sortirons pas trop mal, au final réduire la vitesse est bien le meilleur moyen de réduire les infiltrations d’air frais. Cependant il faut bien avouer que le plaisir est minimisé. Chaque arrêt impose de débrancher les éléments chauffants (gants, chaussettes). Ouvrir la visière quelques secondes et recevoir le blizzard en pleine tronche rafraichit les idées…
  •  Le roadbook sera raccourci, amputé, écourté, condensé puis finalement abandonné :-P

Quelques photos

Bizarrement le retour de nuit sur autoroute ne sera pas le moment de la journée où l’on ressentira le plus le froid.

Avec 400 kms de liaisons A/R et un total de 502kms sur la journée vous comprendrez que ce ne sera pas la sortie de l’année :-P

  •  Je ne commenterai pas le roadbook du guide Michelin. Nous l’avons trop peu suivi. Le peu que j’ai vu semble sympa que ce soit au niveau des agglomérations traversées ou des routes empruntées.

 

Vivement la prochaine sortie 8)